who is stramatakis ?

home——–

partir

photographe et voyageur

photographe et voyageur

1968 dix-neuf ans, projeté volontaire dans le territoire de sfakia, crète

choc immédiat, le choix de vivre mes vingt ans à sfakia.

pour chacun le compteur de nos vingt ans est unique, à soi, gravé en bleu azur en nos régions privilègiées, ce compteur, ce marqueur, nous offrait une dizaine d’années d’apprentissage, surtout de choix, la vingtaine gravera ma vie.

d’autant que ces seventies devaient générer un partage équitable entre les mondes spoliés et nos consciences, un élan propulsé vers la connaissance de l’autre, hors frontières, d’abord celles de nos certitudes, en actes, sac et coeur en bandoulière.

pourquoi sfakia

l’instinct après cette immersion déroutante de 1968 en ce village désert, en ruine, sans électricité, habité de vieux, de mettre un terme à mes errances à travers l’europe dès l’âge de dix-sept ans, cumulant les visas davantage que les rencontres.

pulsions de l’inconnu intriguant et rassurant en même temps, sentiment profond de défi envers son comportement, son intégration face à une culture inconnue au coeur d’une province cloisonnée, imperméable au sud du sud de notre continent.

comme si je pressentais que cette communauté autarcique ancrée en son environnement aride depuis des siècles allait ouvrir, guider ma vie.

mai 1971 objectif agendé de longue date, réalisé à ma sortie de l’école de photographie de vevey.

photographe freelance et taximan la nuit afin de financer cette liberté, vivre de longs mois à sfakia dès chaque printemps durant cette décennie de mes vingt ans, d’abord six mois en 71 puis cinq suivront l’année suivante, ensuite entre trois et quatre selon mes finances, de quoi imprégner à jamais mon existence.

nombre de publications textes / photographies dont atlas france, animan, un livre sfakia plus tard, ainsi qu’ne exposition virtuelle témoignent de cette immersion, quelques archives en très mauvais état d’un film 16mm réalisé à l’époque ont été numérisées pour une exposition virtuelle en partenariat avec l’Université de Lausanne. toutes ces diffusions sont visibles ici sur mon site.

1979 nouvelles étapes, nouveaux développements, qui allaient m’éloigner de sfakia durant vingt cinq années.

reportages textes / photographies et collaborations avec divers magazines, taxi réduit aux besoins.

puis abandon du mode freelance pour deux emplois majeurs en développements professionnels et humains de longue durée auprès d’institutions passionnantes, le comité international olympique et l’université de lausanne

 

1985 – 1996 photographe officiel du cio et du musée olympique

quatre jeux olympiques couverts avec pour objectifs des reportages exclusifs, inédits, au coeur des jo, proche des athlètes, avant, pendant et après les compétitions, dans les coulisses, au village olympique…

partie intégrante du travail, photographier l’officialité évenementielle de la grande famille olympique à traversle monde. publications, expositions et livres illustrent ce travail, des milliers de photographies sont archivées à la photothèque du musée olympique.université de lausanne.

1996 le trou noir

lors de l’exposition de folon au Musée olympique, une époque, une atmosphère interne très difficile, l’ombre d’un homme en noir avec ses sbires planait sur nos têtes, instants douloureux pour l’ensemble des fidèles collaborateurs du Musée, qui pour nombreux, au total près d’un tiers dont j’ai fait partie, le lendemain suiait celui déjà subi par tant d’autres, couperet tranchant des vendredis, fin de journée et de semaine de travail, veille de week-end, sans retour.

suivirent deux années de chômage à assumer avec femme et enfant, saisi à la suite d’une dépression immédiate, comateuse de quatre mois d’abîme, l’opportunité d’explorer un nouveau futur, d’abord entreprendre une formation en communication. en parallèle recherches motivées, stage approfondi, puis une fenêtre s’ouvrait côté UNIL entre culture et nouvelles technologies.

2002 – 2014 université de lausanne, une douzaine d’années, secteur communication et photographe.

développeur des collections, fonction proposée et validée par l’institution, tissant des liens entre projets académiques et publics ciblés, scolaires, muséologiques.

concepteur responsable d’une plateforme interactive (non pas au plan technique) entre ces institutions complémentaires multimuse.ch qui n’existe plus, mais de nombreuses créations sont intégrées à unimedia l’espace audiovisuel et multimedia de l’unil.

Initiateur, responsable d’une rubrique en page d’actu du site l’unil d’un jour.

ainsi stramatakis est apparu, photographe à nouveau,également chercheur de la thématique, celle d’un jour de l’unil, passé, présent ou futur, passions réitérées au quotidien.

2003 réalisation de l’exposition virtuelle sfakia l’encre de la crète en partenariat unil, pour ce faire envoyé sur place à sfakia en mars après vingt cinq années d’abandon, prendre des vues actuelles des lieux, des habitants, des bains de pleurs partagés m’ont submergés.

création de mon site web incluant la collection ® une idée carnet d’étape | stramatakis

2014   Après ces deux postes au sein du cio puis de l’unil, indépendant à nouveau engagé dans la valorisation de mon travail photographique global qui se poursuit. PUBLICATION DU LIVRE SFAKIA EN GREC ET FRANÇAIS, ÉDITIONS MYSTIS, VERSIONS ÉPUISÉES.

2015-2019 collection pocketbbok testée et développée en ligne sur mon site puis l’idée carnet d’étape a émergé avec impressions gris pastel, la trilogie du léman, miroirs de crète et en crète du coq à l’âne. le tout en mode inDesign vers l’impression beau livre.

2020 – 2022 élaboration d’un album photographique inédit au titre mes premiers voyages vers sfakia titre et couverture en symbiose avec le contenu narratif et visuel. création nouvelle à partir des scans de la première génération, en finalité cent cinquante photographies couleur et noir-blanc.

création d’une ligne pertinente, affinée de la collection ® une idée carnet d’étape | stramatakis et celle de collection carnet d’étape crétoise qui inclut de nombreuses thématiques et un nouveau livre la crète de stramatakis, choix instinctif de mes photographies qui couvrent l’île et le territoire de sfakia depuis plus de cinquante années. dates et brèves légendes annotées, instants captés, partagés qui m’émeuvent toujours.

nouveau thème illustré sfakia en hiver

voyage en miroirs création littéraire, récit imagé à propos d’une double vie personnelle résultante d’une longue hospitalisation de six semaines en 2020, histoire vécue d’un vrai faux covid avec intubation d’une vingtaine de jours, coma artificielle, embolie pulmonaire subite, coeur et reins à la dérive, soins intensisfs puis continus, avec les conséquences que l’on connaît.

sfakia le livre noir-blanc édité en 2014, épuisé est restitué intégralement par mes soins sur le site.

mise en ligne de portraits et dédicaces personnalités que j’ai photographiées.

2023 quatre titres portent la signature, la marque d’enrichissement de très longue durée, passion et création affinée avec la collection carnet d’étape crétoise | stramatakis. pour trois de ces titres, d’après leurs versions InDesign nouvelles, j’ai réalisé leurs présentations originales fidèles en mode web intégralement sur mon site uniquement.

De même la trilogie du léman apparaît également aux yeux des visiteurs. Objectif dévoilé, indépendant je n’ai pas d’obligation autre que ma liberté de penser, de diffuser mes créativités. Concernant ce livre version web, manquent encore les datations des photographies captées durant plus d’un demi-siècle. Elles dévoilent d’elles-mêmes le caractère authentique, préservé des composants merveilleux de cette Trilogie qui bouillonne, à l’épreuve du temps.

2024 LE LIVRE PHARE DE SFAKIA AVEC LE TITRE mes premiers voyages vers sfakia revient naturellement à celui créé en 2003 ET dédié à l’exposition virtuelle, SFAKIA L’ENCRE DE LA CRÈTE.

medias

bonsbaisersfakia_1000_158

ptitsmatins_1000_158

Articles récents