mes premiers voyages vers Sfakia

home

collection carnet d’étape crétoise 1968-2022

stramatakis photographe et voyageur

mes premiers voyages vers sfakia

TOUS DROITS DE REPRODUCTIONS, DIFFUSIONS  ET PLAGIATS INTERDITS   ® UNE IDÉE  CARNET D’ÉTAPE | STRAMATAKIS

En avant-goût

ce livre résulte de la découverte de Sfakia, province de l’île de crète en 1968. lONGUE HISTOIRE DE PASSION, AMITIÉ, FIDÉLITÉ, TOUJOURS RÉGÉNÉRÉEs AU COEUR DE stramatakis et des SFAKIotes.

une époque hors normes, ni eau courante dans certains villages de montagne avec des cas de typhus déclarés, ni électricité, un téléphone unique à manivelle, gaz ou pétrole pour cuisiner et éclairer, une route pousiéreuse qui traversait la montagne jusqu’au bord de mer à Chora Sfakion. Des villages en ruine, déserts, habités par de vieux bottés comme au temps des révolutions, de vieilles, en noir, les femmes cloîtrées dans leur maison avec leurs filles.

la vie coutumière, millénaire des Sfakiotes, se déroulait sur les hauteurs jusqu’à plus de deux milles mètres avec leurs troupeaux de chèvres, de moutons. des terres distribuées de longue date aux clans multiples qui partagent cette province rebelle.

Roland qui m’accompagnait et moi ne parlions ni grec, ni anglais, pas de problème, personne ne s’intéressait à nous, seuls étrangers ici en ce mois d’août 1968. De retour après un mois, pour débuter mes études à l’école de photographie de vevey, intrigué et envoûté, j’ai annoncé à roland qu’on y retournerait vivre pour année, Pari tenu en 1971 durant six mois.

Pour ma part le suivi se poursuivit dès l’année suivante pour cinq mois, puis au fil des seventies. en finalité le maire de sfakia m’avait proposé d’acquérir la nationalité grecque, de même l’ami d’un ami côté Chania avait une place de photographe réservée en son atelier.

La vie en a voulu autrement durant vingt trois années hors sfakia. yannis me rendait visite en Suisse l’hiver, davantage qu’un ami, un frère, il me proposa de construire ma maison là-bas sans parler d’argent, sachant que j’y retournerai un jour.

en 2003 j’y suis retourné, mission confiée par l’Université de Lausanne afin de réaliser l’actualisation de mon reportage multimedia sfakia l’encre de la crète

trop tard pour la maison mais jamais trop pour y demeurer. aujourd’hui ma femme luisa, mes filles et monique qui connaissent mon amour inébranlable enraciné à sfakia m’y déposeront, miniature en forme de poussière non pas d’étoiles mais de soleils miroitants sous les miroirs de crète. ils m’avaient fait tant danser, amis bienvenu mais ce n’est pas encore l’heure.

Le livre

titre et couverture en symbiose avec le contenu narratif visuel. création nouvelle  de sfakia à partir des scans de la première génération, les originaux argentiques négatifs noir/blanc et diapositives Kodachrome aux couleurs chaudes n’ont pas été retouchés numériquement. Les implantations de poussière et de rayures intègrent ce demi-siècle écoulé comme valeur exceptionnelle du livre.

CENT soixante PHOTOGRAPHIES ILLUSTRENT CE LIVRE PATRIMONIAL, ARTISTIQUE, EXCLUSIF qui comporte les légendes nominatives recherchées sur place avec mon épouse ces dernières années auprès des mémoires encore existantes après plus d’un demi-siècle.

Ces légendes historiques se passent de commentaire, autre que L’INTRODUCTION FINE DE GEORGES HALDAS, écrite dans le livre, à propos de sfakia, à voir et écouter ici. le texte concis, pertinent de georges haldas SYNTHÉTISE SFAKIA par QUELQUES PHRASES en Ses racines HISTORIQUEs, GÉOLOGIQUEs, HUMAINes, TRAGIQUEs.

je ne commente pas, par respect et amitié envers les sfakiotes, les conflits familiaux qui perdurent depuis des siècles en leur territoire de pierres, des pierres avec des racines. l’honneur n’a pas de prix À sfakia, Un nom hérité à la naissance porte une marque indélébile transmise de génération en génération, l’encre de la Crète.

une Version nouvelle InDesign est réalisée, habillée version Beau Livre, août 2022.

la version pdf, soit l’aspect réel du livre est également réalisée. elle peut être consultée à la demande d’un dialogue intéressé à sa diffusion.

afin de bien saisir la particularité de cette province unique Sfakia, soit les Sfakiotes, je vous propose de voir et entendre Georges Haldas, poète gréco-suisse qui m’avait accordé cet entretien en 2004.

EN MODE galerie web, SÉLECTION D’une trentaine de PHOTOGRAPHIES LÉGENDÉES.

août 1968

une route poussiéreuse mène à Chora Sfakion

1968

Chora Sfakion, Ntourountous se dirige vers sa taverne

1968

Chora Sfakion, Yoryis Fassoulakis, le grand-père, à l’étage de son kafénion

1971

Chora Sfakion, l’unique épicerie du village

1971

chora sfakion, des lits de camp sur la terrasse en construction, destinés aux ouvriers pour la nuit

1971

Anopolis, l’arrivée au village passe par le kafénion

1968

Georgios Athitakis

1971

école de Komitades, vaccination d’urgence antithyphoïde à tous les élèves bloqués en leur classe, dans l’attente de la piqûre

1976

Chora Sfakion, Ntamoulis Tsirintanis

1976

mer de Libye, la cargaison des moutons de damoulis vogue au large de Gavdopoula, oÙ ils ont passé l’hiver seuls, vers chora sfakion.

1972

sur l’île de Gavdos 

1972

Nikos Tsirintanis dans les gorges d’imbros

1972,

Andreas braoudakis

1972

Mouri, Manolis braoudakis

Anopolis, Andreas Athitis

1972

mariage à Anopolis, Manolis Kelaidis

1971

Agios Ioannis, Costas Kindilidis, uniqe médecin de la province.

Après avoir traversé à dos de mulet les gorges d’Aradena afin de secourir un homme blessé en coupant un arbre, il ausculte une femme âgée dans les ruelles du village

Mouri, la famille Kavroudakis à l’intérieur de leur mitato

Askifou, la fête au kafénion « H Hellas » de Manolis Kornizakis

Askifou, fête au kafénion « H Hellas » de Manolis Kornizakis.

de gauche à dr. Stratos Valirakis, Markos Koutroumpas, Nikos Valirakis, Manolis Braoudakis, Markos et Manousos Ntourountakis

Anopolis, Athina Orfanoudaki

printemps 1972,

Chora Sfakion, Katina désinfecte à la chaux ses murs

chora sfakion, Andreas Vardoulakis relève ses filets à l’aube

1971

port de chora sfakion, Stavros Marakis, maigre retour de la pêche

1971

Theodoros Marakis, pêcheur qui tout jeune en aidant son père comme d’autres gosses à allumer la mèche, s’est fait déchiqueter la main droite par la charge de dynamite.

Depuis, du bout de ses moignons il poursuit les gestes ancestraux de la pêche.

1971, Chora Sfakion, Argyro Athitakis Dourountakis et Maria

1971

près de Komitades, à l’église de Thimiani Panayia, célébration officielle du cent cinquantième annversaire de la révolution qui ébranla le joug turc en Crète

1968

Chora Sfakion, vestiges de péniches d’embarquement des troupes alliées fuyant l’armée allemande, 

sur le fond gisent des centaines de crosses et canons de fusils rongés par la mer.

Stavros Marakis confronté aux temps modernes

1968

construction de l’hôtel Xenia à Chora sfakion, les blocs de pierre sont hissés à dos d’hommes

1971

Loutro, un havre de paix sans électricité ni route d’accès

1971

l’unique bus du journalier relie chania à Chora sfakion, départ pour la nuit sur les hauteurs d’anopolis

Articles récents